Qu’est-ce que les Altcodes et comment s’en servir ?

Même si le clavier peut contenir un grand nombre de touches, tous les caractères et symboles existants ne peuvent y être inscrits. Pour utiliser certains caractères spéciaux, il faut par conséquent recourir aux Alt codes.

Qu’est-ce que l’Alt code ?

Les codes alternatifs ou Alt codes appartiennent à un système de raccourci permettant d’insérer plus rapidement des caractères spéciaux directement à l’aide du clavier. Ils fonctionnent en maintenant la touche Alt du clavier et en tapant ensuite une suite de 1 ou 4 chiffres à partir du pavé numérique. Ce système n’est disponible que sur les appareils Windows ou DOS. Pour un ordinateur tournant sur d’autres systèmes d’exploitation, les combinaisons permettant d’insérer les caractères spéciaux ne nécessitent pas forcément l’utilisation de la touche Alt. Plus d’une centaine d’Alt codes sont disponibles et certains d’entre eux permettent d’écrire des caractères disposant déjà d’une touche sur le clavier. Les Alt codes peuvent, par conséquent, se révéler pratiques si une touche du clavier est défectueuse. Malgré tout, il n’est pas nécessaire d’apprendre par cœur tous ces codes. Il existe d’ailleurs d’autres raccourcis clavier plus faciles à retenir. Afin de travailler plus rapidement, il faut tout simplement mémoriser le code des caractères spéciaux que vous utilisez régulièrement. La longue liste des codes alternatifs pourra malgré tout vous servir à titre informatif.

Les Alt codes pour les caractères accentués

Dans la langue française, les accentuations ne sont nécessaires que sur les voyelles. Ainsi, les touches d’accentuations pour ces caractères sont déjà présentes sur un clavier AZERTY. Cependant, il n’est pas toujours évident de mettre un accent sur un caractère majuscule. Pour accomplir cette tâche, vous pouvez alors faire appel aux Alt codes. Le caractère « Ê » s’obtient par exemple à l’aide du code Alt+0202. Les consonnes accentuées peuvent également être écrites à l’aide des Alt codes. Par exemple, vous obtenez le caractère Ñ à l’aide du code Alt+0209. Puisque les caractères ligaturés ne sont pas présents sur le clavier, leur insertion nécessite l’utilisation d’un code alternatif. Le caractère « œ » s’obtient par exemple à l’aide du code Alt+0156 et sa variante majuscule « Œ » nécessite l’application du code Alt+0140. Et enfin, les caractères ligaturés « æ » et « Æ » s’obtiennent respectivement par Alt+230 et Alt+198.

Les Alt codes pour les caractères spéciaux

Avant les émojis, il existait déjà quelques caractères similaires. C’est le cas du caractère « ☺ » dont le code est Alt+1. Il y a les symboles du cœur (Alt+3), carreau (Alt+4), trèfle (Alt+5) et pique (Alt+6). Ces caractères ne sont pas particulièrement utilisés, mais puisqu’ils utilisent le codage ASCII qui est très répandu, ils peuvent généralement être lus sur presque n’importe quel OS. Sur caracteres-speciaux.fr, vous trouverez une liste des caractères spéciaux. Parmi les plus utilisés, il y a « @ » (Alt+64) et le crochet « [ » (Alt+92). Enfin, il est possible d’insérer divers symboles mathématiques à l’aide de codes. Mais en pratique, il ne sera pas nécessaire d’utiliser un code pour insérer certains symboles déjà présents sur le clavier tels que « = » ou « ° ». Seuls quelques symboles indisponibles sur le clavier tels que « ± » (alt+0177) ou « ¬ » (alt+0172) ont besoin d’un code. Sur certains claviers, les symboles « < » (alt+060) et « > » (alt+062) peuvent être absents.

Les alternatives aux Alt codes

Même si les codes peuvent s’avérer pratiques, il n’est pas facile de devoir se souvenir d’une succession de chiffres pour écrire un caractère. Ainsi, si vous ne souhaitez pas passer par l’Alt code, il existe différentes alternatives. Pour utiliser l’accent « » », vous pouvez par exemple appuyer sur ctrl+4 (ou ctrl+ ») puis sur maj+la lettre. À noter que la touche « 4 » n’est pas celle du pavé numérique, mais celle située au dessus de la touche « R ». Le caractère « Á » s’obtient par exemple à l’aide de la combinaison ctrl+4 maj+a. Évidemment, l’accent n’apparaitra pas sur les caractères ne pouvant pas l’accueillir. Si vous travaillez sur le logiciel Word, une autre méthode permettant d’écrire les caractères spéciaux consiste à aller dans le menu « insertion ». Là, vous pourrez trouver et insérer de nombreux symboles, dont la plupart ne sont pas disponibles en Alt code.
Une méthode moins ergonomique, mais simple consiste à copier le caractère spécial à partir d’une source pour ensuite le coller sur le document dont vous avez besoin. Windows dispose par exemple d’une table de caractères à partir de laquelle vous pouvez copier les caractères spéciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *